Fausse réalité…

Dans le cadre du dernier cours, nous avons abordé le sujet des fausses réalité dû au fait que, selon Guy Debord, nous vivons dans un société de spectacle. C’est pourquoi j’aimerais un sujet qui selon moi est représenté de façon non réaliste dans le cinéma, soit les relations amoureuses.

On a tous, un jour, écouté une comédie romantique où une fille rencontre un gars, ils se disputents et, finalement, se réconcilient et, tout est bien qui  finit bien. Ce dont je veux parler, c’est justement de la façon que le cinéma représente les relations amoureuses et montre aux spectateurs des situations souvent improbables. Parfois, les protagonistes tombent amoureux au premier regard. D’autres fois, c’est un homme riche et une femme de la classe moyenne qui tombent amoureux ou une histoire d’amour entre adolescents avec un style « cendrillon ». Dans tous les cas, ces films, qui sont la plupart du temps écoutés par des filles, donnent une représentation faussée de comment se passe une véritable relation amoureuse. Ils donnent de faux espoirs à ces jeunes filles qui croient, qu’un jour, elles rencontreront le prince charmant et que tous fonctionnera à merveille sans accroche. Alors que tout ce qui est présenté dans ces films à l’eau de rose n’est que la structure stereotypée utilisée dans les contes de fées. Et même alors qu’on vieillit, on continue à regarder des films qui nous instillent la même idée.

Cependant, cette structure stérétypée est celle qui fonctionne le plus avec le public. Et pourquoi ? Parce personne ne veut payer pour un film où les deux protagonistes ne finissent pas heureux ensemble étant donné qu’on écoute des films pour se divertir et échapper à la réalité. Dans de rares cas, certains films présenteront aux spectateurs une histoire qui divergera du stéréotype du conte de fée, mais ces films sont vraiment rares. Le film « (500) jours ensemble », où, dès le début, on avertit le spectateur que ce n’est pas une histoire d’amour, mais une histoire à propos de l’amour. C’est un film qui dit la vérité sur l’amour, qu’il n’y a pas que du bonheur dans une relation amoureuse. Il y a aussi du chagrin, de la déception et que parfois certaines relations ne fonctionnent pas comme on l’aurait souhaité. Il n’y pas toujours de Prince Chamant pour vous sauver et toutes les relations ne sont pas toujours aussi merveilleuse que celles des princesses de Disney ou celle d’Allie Hamilton et de Noah Calhoun dans « Les Pages de notre amour ».

Publicité

1 commentaire (+ vous participez?)

  1. Rétrolien : Fausse réalité… | grandegueule101

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :